Mission Merle-Christnacht : attention danger

Le Mouvement républicain Calédonien souhaite alerter les Calédoniens sur les contours de la mission Christnacht / Merle.

 

M. Alain Christnacht arrivera en Nouvelle-Calédonie, adoubé par le 1er Ministre Manuel Valls, et tout auréolé d’un bilan calédonien considéré comme glorieux dans les sphères parisiennes. Ainsi, 10 ans après avoir mené l’accord Oudinot qui fixait les aspects institutionnels de l’accord de Matignon et de sa fameuse poignée de mains, l’homme s’est attelé aux négociations qui aboutirent à l’Accord de Nouméa. Ce dernier fut d’ailleurs plébiscité par 72 % des Calédoniens, et a prolongé une période de paix civile encore effective  sur le Territoire.

 

L’ancien conseiller de Lionel Jospin ne sera cependant pas  accueilli en héros sur le sol calédonien. Car la population réalise, au fur et à mesure de l’application de l’accord, que les articles ont été écrits de façon perverse, afin de permettre à chaque camp une interprétation favorable.

 

Il est surtout constaté que les arbitrages sur ces interprétations ont toujours été faits en faveur du camp indépendantiste. Les Calédoniens comprennent, bien tard, qu’ils ont été trompés.

 

Par ailleurs, , le dossier calédonien est le seul véritable fait d’arme que M. Christnacht peut inscrire au palmarès de sa longue carrière politique. Porté sur la vague de l’ADN, l’homme s’est ensuite vu confier le dossier corse. Il se révéla alors bien moins providentiel puisque la « solution consensuelle pour la Corse » fut un échec patent. La mission calédonienne peut ainsi être considérée comme une superbe occasion personnelle de rebondir et de faire oublier la mésaventure corse.

 

Alain Christnacht est membre de Terra Nova depuis 2008. On retrouve à la tête de ce laboratoire d’idées de gauche dite progressiste des personnalités telles que MM. Rocard, Delanoë ou encore Cohn-Bendit. Au cœur de cette organisation complexe, la Nouvelle-Calédonie apparaît comme un terrain d’expérimentation idéal.

Or les Calédoniens n’ont aucune envie de servir de cobaye politico-stratégique aux antipodes de Paris.

Le dossier calédonien peut représenter un enjeu stratégique important pour le pouvoir socialiste actuel. La crise de confiance actuelle compromet gravement les chances de succès de la gauche aux  prochaines élections présidentielles. Manuel Valls pourrait alors être tenté d’incarner un certain pragmatisme économique tout en s’appuyant sur les valeurs humanistes de la gauche, au travers de « la réussite du processus d’émancipation calédonien ». 

 

Le MRC est alors en droit de s’interroger sur l’état d’esprit de la mission attendue à Nouméa.

 

En démissionnant de son poste de Haut Commissaire pour « largage annoncé de la Nouvelle-Calédonie », Jean-Jacques Brot a clairement et douloureusement annoncé la couleur de ce que nous pouvons attendre de cette venue. Nul Calédonien ne pourra cette fois prétendre qu’il n’a pas été prévenu…

 

La mission attendue sera la voix de Manuel Valls. Ce dernier l’a définie ainsi : « la mission doit incarner le rôle de partenaire joué par l’Etat ».

 

En clair, la mission représentera donc l’Etat, et toutes les annonces et déclarations qu’elle pourra émettre engageront la parole de l’Etat. Nos adversaires indépendantistes seront particulièrement attentifs aux promesses qui seraient faites par les émissaires de la République.

 

Le Mouvement Républicain Calédonien n’est pas dupe des objectifs cachés et volontairement minimisés de la venue de l’équipe Christnacht en Nouvelle-Calédonie. Il sera particulièrement vigilant sur les contours et orientations de cette mission.

 

Nous exhortons tous les Calédoniens à refuser d’avance les mauvais compromis qui ne constitueraient qu’une tromperie supplémentaire au mauvais accord de 1998.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Retrouvez nous sur Facebook

Budget 2017 : La facture de Deux de Gouvernement Germain

Mise au point : Oui au Forum des Iles du Pacifique, Non au Fer de Lance

Congrès 22 Juin 2016

JT du 18 février 2016

Interview Océane 15 septembre 2015

Interview Océane 3 avril 2015

JT du 9 novembre 2014

Réponse à Roch Wamytan au Congrès 28 septembre 2014

Interview Océane 10 septembre 2014

Interview RRB du 06 novembre 2013

Interview sur Koodji

Emission Parler Vrai sur la Sécurité

Intervention au journal de Radio Océane du 15 août 2013

interview au JT du 19 mai 2013

Nos engagements contre la vie chère

Nos engagements pour la moralisation et la transparence

Nos engagements pour la sécurité

Les enjeux de 2014